1er million de prises FTTH pour les RIP opérés par Orange


Le cap du million de prises fibre a été atteint ce mois-ci dans la  zone d’initiative publique opérée par Orange. L’occasion de revenir sur cette formidable aventure, racontée par Jean-Germain Breton, Directeur des RIP opérés par Orange.


Quels sont les enjeux et les perspectives du marché du Très Haut Débit en France ?

Jean-Germain Breton : Le déploiement des réseaux Très Haut Débit et notamment de la fibre dans les territoires est un sujet dont Orange a été parmi les premiers à s’emparer en Europe. Nous avons la volonté de contribuer pleinement à l’aménagement numérique et au développement économique de tous les territoires. Cette démarche a amené aujourd’hui Orange à être leader en France, où nous détiendrons au terme des déploiements 60% des accès fibres sur tout le territoire. Ce résultat est le fruit d’un choix structurant que le Groupe a fait depuis de nombreuses années d’investir massivement dans le déploiement de cette technologie, dans une démarche volontariste et avec des engagements de couverture très forts, y compris dans les territoires ruraux souvent plus complexes à déployer.

Mais l’enjeu va au-delà de l’intérêt économique de marché pour Orange. Nous avons en effet inscrit au cœur de notre nouveau plan stratégique la lutte pour l’inclusion numérique et la volonté de participer au désenclavement des territoires. Orange s’engage véritablement pour que chacune et chacun puisse bénéficier de la révolution digitale.

Les réseaux de fibre sont les réseaux de demain,  ils sont plus fiables, moins consommateurs d’énergie et surtout offrent une qualité d’accès inégalable.

 

Où en est Orange en termes de déploiement et de commercialisation sur l’activité d’opérateur de Réseaux d’Initiative Publique?

J-G B. : 2020 est une année d’accélération sur tous les plans!

Sur le plan du déploiement, notre outil industriel est désormais en place et nous construisons chaque mois en moyenne entre 35 et 40000 prises raccordables FTTH.

Nous venons de passer au mois d’octobre le cap symbolique du million de prises raccordables en parc, soit un doublement de notre parc en à peine un an.

C’est un cap important qui marque l’accélération de la production sur la plupart de nos projets. La crise sanitaire a bien entendu ralenti le rythme de déploiement au 1er semestre avec également des impacts au second semestre, mais notre outil industriel a été préservé grâce aux dispositions prises par Orange pour accompagner ses partenaires dans cette période et ainsi favoriser le redémarrage de l’activité. Les RIP Orange ont plutôt mieux géré cette crise que les autres Opérateurs d’infrastructures sur les zones RIP avec une production plus élevée pendant la période de confinement mais également en sortie de confinement. Au second trimestre 2020, 6 RIP Orange figurent parmi les 10 premiers RIP en France en termes de production de prises raccordables.

Notre activité de commercialisation de nos réseaux est aussi en très nette accélération sous l’effet de 3  moteurs de croissance, d’une part, l’augmentation du parc de prises raccordables, d’autre part de l’appétence renforcée des clients à la suite de la crise sanitaire, et enfin l’arrivée des opérateurs tiers sur nos réseaux. D’ici fin  2021, les principaux opérateurs commerciaux seront présents sur la quasi-totalité des RIP.
Par ailleurs nous avons lancé de nouvelles offres activées sur certains de nos RIP qui visent à séduire de nouveaux clients FAI. 

En cette fin 2020, nous avons près de 300 000 clients finaux raccordés à la fibre sur les RIP que nous opérons, ce qui représente un taux de pénétration commerciale de plus de 25%.  Le parc de clients doublera en 2021, avec une croissance continue du taux de pénétration.

 

Quels sont les facteurs clés de la réussite d’Orange dans ces projets de Réseaux d’Initiative Publique?

J-G B. : La réussite d’Orange dans les projets de Réseaux d’Initiative Publique est fondée sur l’engagement des hommes et des femmes aux côtés des collectivités locales porteuses du projet d’aménagement numérique.

Orange peut s’appuyer sur ses compétences éprouvées en gestion de projet ainsi que sur le maillage territoriale de notre organisation. Orange a toujours su développer une politique partenariale très forte avec les parties prenantes locales.

 

Quels sont les enjeux pour les RIP opérés par Orange ?

J-G B. : Le développement de la Fibre en zone RIP constitue un enjeu essentiel pour nos délégants et nos collectivités qui ont bien compris l’importance de la Fibre pour maintenir l’activité économique,  l’emploi et par ailleurs  faire du numérique un élément d’attractivité de leur territoire. Des collectivités locales partenaires me disent régulièrement qu’ils ont raté le virage du ferroviaire au début du siècle dernier avec des territoires non ou mal desservis par le train, mais qu’ils ne rateront pas le virage du numérique.

Notre ambition est d’exploiter pour le compte des collectivités locales des réseaux de fibre optique desservant près de 4,5  millions de  foyers et d’entreprises à l’horizon 2025, et de conquérir environ 3 millions de clients finaux.

Témoignages

Le SMO Sud THD porte la Délégation du réseau d’Initiative Publique confiée à Var THD. Je félicite l’ensemble des équipes de Var Thd pour la performance réalisée dans les déploiements. Ce projet stratégique s’inscrit dans l’ambition de développer un territoire régional intelligent et durable.
Ces résultats sont essentiels pour la qualité de vie des habitants du Var, pour l’attractivité et le développement économique du département du Var dans le respect de son identité et tourné vers l’avenir.
En qualité de présidente du SMO Sud THD, je suis particulièrement heureuse de contribuer avec les équipes du syndicat à ce résultat remarquable. Ensemble, poursuivons ce travail dans un intérêt général constructif.

Françoise Bruneteaux, Présidente du Syndicat Mixte Ouvert SUD THD

En 2017, la Charente-Maritime a fait le choix d’Orange pour déployer la fibre dans tous les foyers non couverts par l’initiative privée. Charente-Maritime Très Haut Débit, filiale d’Orange créée à cet effet, poursuit le déploiement.
Les travaux se sont poursuivis y compris pendant les périodes de confinement. Plus de 100 000 prises sont construites, les 4 principaux Fournisseurs d’Accès grand public sont présents sur le réseau permettant de garantir la concurrence, des cursus de formation ont été mis en place dans notre département permettant de répondre aux besoins en emplois qualifiés.
Plus de 450 collaborateurs travaillent sur le projet. Le réseau de la Charente-Maritime a été classé pendant les 5 derniers trimestres parmi les premiers Réseaux d’Initiative Publique en termes de prises construites.

Dominique Bussereau, président du Département Charente-Maritime